Haut Moyen Age
Haut Moyen Age
Frontière
Linguistique
Toponymie
Mosellane
DU NOUVEAU POUR LE HAUT MOYEN AGE EN LORRAINE

Depuis toujours, le peuplement de la Moselle antique était considéré comme d’origine franque : la frontière des langues qui scinde encore le territoire en deux zones linguistiques différentes et la toponymie exclusivement germanique du secteur oriental semblaient amplement confirmer cette genèse d’époque mérovingienne.
Mais ces conceptions, calquées sur les thèses allemandes du début du siècle, sont aujourd’hui totalement dépassées : ne reposant sur aucune base scientifique sérieuse, elles ne résistent pas à l’analyse et les nombreuses découvertes archéologiques récentes infirment toute submersion franque.

Les dernières recherches d’Alain Simmer s’attachent à détruire définitivement ce mythe des invasions franques de Lorraine au profit d’un système ancestral établi sur des bases linguistiques contrastées, modelées par des siècles de civilisation gallo-romaine.

Une mise au point archéologique sur la portée réelle des "invasions franques" en Lorraine du Nord et sur la prétendue "colonisation" des campagnes mosellanes.

simmer
14/08/04